Charles Darwin

Charles Robert Darwin (* 12/02/1809) est né à Swrewsbury, Royaume-Uni. Il est mort le 19/04/1882 à l’âge de 73 ans. Darwin est connu comme celui qui a donné naissance à la théorie de l’origine de la vie sur Terre – la théorie de l’évolution. C’est le 24/11/1859 qu’il a publié son œuvre dénommée « L’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou La lutte pour l’existence dans la nature » (en anglais « On the Origin of Species by Means of Natural Selection or The Preservation of Favoured Races in the Struggle for Life »). Il a, dans ce livre, résumé ses observations de la faune des îles Galápagos. Darwin a défini deux principales forces dans le processus de l’évolution – la mutation qui garantira la diversité des formes de vie et la sélection naturelle qui choisira dans cette diversité les individus les mieux adaptés. A l’heure où Darwin écrivait son livre, les connaissances relevant de la génétique dont on dispose aujourd’hui n’étaient pas encore connues, ce qui a contribué à une relative rapidité avec laquelle ses idées ont été répandues. Quand la structure ADN a été découverte, on a essayé de rapprocher la théorie de Darwin avec ces nouvelles connaissances. Les chercheurs ont découvert que la spirale de l’acide désoxyribonucléique (ADN) contient une information codée très sophistiquée. La naissance ainsi que la modification de ce programme codé, inscrites à l’aide des combinaisons de quatre nucléotides n’ont pu être décrites par la théorie de l’évolution qui ne peut prouver une naissance aléatoire de cette information sans intervention d’un Créateur intelligent. Vous pourrez en apprendre plus dans le livre « Révolution dans l’évolution ». Comme il est dit plus loin dans le livre, le processus de l’évolution continue de nos jours ; toutefois, si c’était vrai, nous trouverions un peu partout sur Terre des animaux dans le stade transitoire. Etant donné que lesdits stades ne sont observés nulle part sur la planète, ne serait-ce que sur un seul exemplaire, il en découle que les affirmations de la théorie de l’évolution présentent des failles.